Menu

 

Lève-toi Aquilon! viens, Autan!
Soufflez sur mon jardin, et que les parfums s'en exhalent!
Que mon bien-aimé entre dans son jardin,
et qu'il mange de ses fruits excellents!

Le Cantique des cantiques. (IV-16)

Les jardins médiévaux

photoOrsans

Sources historiques

Les créateurs d'aujourd'hui, pour fonder leurs jardins médiévaux ont recours à divers ouvrages. Ainsi à Orsans, les concepteurs se sont appuyés sur le Capitullaire De villis, l'l'Hortulus de Strabon, le Physica d'Hildegarde de Bingen et le Mesnagier de Paris rédigé vers 1393.

Les sources disponibles

Architecture

Quelquefois, nommés "vergers", les jardins médiévaux sont généralement composites et divisés en plusieurs jardins.
- Le carré d'herbes, clos de plessis, planté de'herbes tinctoriales, aromatiques, condimentaires et médicinales; il est placé près de la cuisine, de l'apothicairie ou de la porte d'entrée principale de la ferme.
- Le potager, très limité, dont les plates bandes sonr entourées de briques, de tuiles ou de faisceaux entrecroisés, et où sont cultivées "herbes à pot", légumineuses et légumes racines.
- Le verger qui est le véritable jardin d'agrément du Moyen Age où sont plantés divers arbres, fruitiers ou non, des arbustres, bosquets et rosiers.
- Le préau qui peut prendre différents sens selon les auteurs. En général, ce sont de petits jardins clos sur trois côtés de treillages où grimpent des rosiers. On pouvait s'y assoir et converser sur des bancs de verdure parmi les pâquerettes, fraisiers et ancolies.
- Le pré fleuri est une parcelle semée de fleurs sauvages qui inspireront les tapisseries millefleurs à la fin du XVe siècle et début du XVIe.Parmi ces fleurs qn y trouve la violette, la pervenche, la primevère, la camomille, le bleuet et le coquelicot.

L'eau est présente, généralement sous la forme d'une fontaine et quelquefois représentée par un ruisseau ou une rivière.

Les vergers de Pierre de Crescens

Dans son ouvrage dédié à Charles II d'Anjou, roi de Sicile et de Jérusalem et à Aymerie de Plaisance, abbé dominicain du monastère de Bologne, Pierre de Crescens traite successivement des lieux d'habitation, des semences, de la vigne, des arbres, des vertus des plantes, des vergers, des animaux de la ferme, de la chasse et de la pêche et des travaux des champs.

photophotophoto

Des vergers il en distingue trois sortes:
- les petits vergers, lire
- les vergers des moyennes personnes, lire
- les vergers des rois et des autres nobles puissants et riches. lire

Plantes cultivées

Nous savons par le capitulaire de Villis de Charlemagne, les plantes alimentaires et médicinales qui étaient alors consommées et cultivées.
On pouvait trouver:

Les Légumes et condiments

Les céréales

l'épeautre
- des alkékenges,
- des oignons,
- des bettes,
- chardons Marie
- de la roquette
- des radis,
- des choux,
- des laitues
- des mongettes,
- des carottes,
- des panais,
- des navets,
- du raifort,
- des poireaux,
- des gesses
- des coloquintes
- des cornichons,
- de la patience
- du persil,
- de la livèche,
- des asperges,
- du maceron,
- des aulx,
- des melons,
- de la ciboule
- de la ciboulette,
- du cerfeuil,
- du fenouil,
- des fraises type fraises des bois.

les plantes textiles

- du chanvre
- du lin
- des cardères

plantes tinctoriales

- du carthame,
- du pastel,
- de la garance

 

Des plantes médicinales et/ou aromatiques

Les fleurs

Si les fleurs sont absentes du courtil, elles sont abondantes dans les jardins aristocratiques.
- l'absinthe
- l'aneth,
- l'anis,
- la bourrache
- le cumin,
- le fragon
- la fumeterre
- l'hysope
- la lavande
- la menthe,
- la nigelle
- les pavots somnifères,
- la tanaisie.
- les anémones
- les paquerettes,
- l'aigremoine
- les digitales
- les ancolies,
- les marguerites
- les violettes,
- les lys,
- les œillets ,
- la rose de Provins,
- le bleuet
- le coquelicot
- les dauphinelles
- les églantiers
- les glaïeuls type byzantinus

Les plantes à boissons

- le houblon
- la vigne

Les plantes magiques du Moyen Age

sorcièreLes croyances et les pouvoirs surnaturels des plantes sont ceux hérités de l'Antiquité; ils furent repris au Moyen Age, condamnées par l'église, par exemple en leur donnant un nom relatif à un saint mais acceptées par nécessité procédule lors des procès et exorcismes.

Passez la souris sur les noms de plantes
La sorcière...
photo
...et son jardin.
aconit

- l' aconit napel- Aconitum napellus- en savoir plus...
- l'aigremoine- Agrimonia eupatoria- en savoir plus...
- l'ail-Allium savitum- en savoir plus...
- l'alchémille- Achemilla vulgaris- en savoir plus...
- l'amarante- Amaranthus caudatus-
- les angéliques- Angelica sylvestris et archangelica-
- l'aristoloche clématite- Aristolochia clematitis- - l'armoise - Artemisia vulgaris- en savoir plus...
- l'asphodèle- Asphodelus albus- en savoir plus...
- l'aubépine- Crataegus- en savoir plus...
- la bardane- Artium lappa- en savoir plus...
- le basilic- Ocimum basilicum- en savoir plus...
- la belladone- Atropa belladona- en savoir plus...
- la benoîte- Geum urbanum- en savoir plus...
- le blé- Triticum- en savoir plus...
- la bryone doïque- Bryonia dioica- chardons- en savoir plus...
- la chicorée- Cicorium intybus- en savoir plus...
- la ciguë- Conium maculatum- en savoir plus...
- le coudrier ou noisetier- Corylus avellana-
- le cumin- Cumimum cyminum- en savoir plus...
- le datura stramoine- Datura stramonium- en savoir plus...
- la digitale pourpre - Digitalis purpurea- en savoir plus... - l'épervière piloselle - Hieracium pilosella- en savoir plus...
- l'euphorbe épurge - Euphorbia lathyris- en savoir plus...
- le fenouil sauvage- Foeniculum vulgare-
- la férule fétide - Ferula communis-en savoir plus...
- les fougères- Polystichum filix-mas et athyrium filix-femina- en savoir plus...
- le genévrier- juniperus communis- en savoir plus...
- le gouet ou arum tacheté- Arum maculatum- - le houx- Ilex - en savoir plus...
- l'ivraie enivrante- Lolium temulentum-
- la joubarbe- Sempervivum tectorium- en savoir plus...
- la jusquiame- Hyoscyamus niger- en savoir plus...
- le laurier- Laurus nobilis- en savoir plus...
- le lierre terrestre- Glechoma hederaceum-
- la mandragore- Mandragora officinarum- en savoir plus...
- le millepertuis- Hypericum perforatum-
- la morelle noire- Solanum nigrum-
- le muguet- Convallaria majolis-
- la rue fétide- Ruta graveolens-
- le sureau- Sambucus nigra-
- la tanaisie- Tanacetum vulgare-
- le thym- Thymus-
- le trèfle- Trifolium-
- la valériane- Valeriana officinalis-
- la verveine officinale- Verbena officinalis-

Quelques plantes du jardin médiéval

photo

Quelques plantes magiques

photo

Les plantes des polyptyques

Le Polyptyque de l'Agneau mystique

photo
Le jardin mystique des frères Jan et Hubert Van Eyck est d'une telle précision que les botanistes ont pu identifier sept sortes d'arbres et d'arbustes d'origine méditerranéenne, onze arbres ou arbrisseaux indigènes et une multitude de plantes sauvages et des graminées: ancolie, aspérule odorante, chélidoine, compagnon rouge, fraise sauvage, iris florentin, lys de la Madone, muguet, paquerette, ficaire, pissenlit, pivoine officinale, plantain, giroflée, sceau-de-Salomon, tanaisie, balsamite, trèfle blanc, violette, valériane, genêt épineux, doradille, cardamine, saxifrage, pulmonaire, achillée millefeuille, maïanthème à deux feuilles, petite pervenche et renoncule.

Quelques tryptiques

photoChez les primitifs flamands, selon les Tryptique Moreel et Triptych of Earthly Vanity and Divine Salvation, tous deux de Hans Memling, on reconnaît selon l'œuvre, des fraises sauvages, des pâquerettes, des anémones hépatiques, des narcissses, des renoncules, des pissenlits et du plantain. Dans celui du Baptême du Christ de Gérard David, on distigue l'iris jaune des marais, la campanule, la violette, le muguet et la chélidoine.

Les tapisseries

photophotophotophoto
Au Moyen-Age, les tapisseries appelées verdures mettaient en scène des personnages dans un cadre de feuillages et de paysages sylvestres.
Ainsi parmi les plantes ornant "La Dame à la licorne", on peut y reconnaître des pensées, des paquerettes, des œillets, des pervenches, des lupins, des maïanthèmes, du muguet et peut-être narcisses poussant parmi quelques arbres: le chêne, le houx, l'oranger et le pin parasol, sur d'autres tapisseries, oeillets, glaieuls, roses, tulipes, crocus, primevères, iris, violettes, soucis, lys, jasmin, pivoines, jacyntes, cyclamens, marguerites etc...

photophotophotophoto

Création

En général, le jardin médiéval reprend les dispositions de "l'hortus conclusus" et se réduit en une surface divisée en quatre quadrilatères ou carrés égaux disposés en croix, séparés par une allée; à leur intersection au centre du jardin, une fontaine. Il peut être entouré de clisses de châtaignier, ou de pommiers en espaliers. Les plessis pourront être délimités par des rangées de buis taillés.
De toutes les plantes, on pourra créer un jardin aux plantes magiques, de sorcière, jardin du diable ou dédié aux plantes protectrices en y ajoutant ou non des plantes médicinales, jardin du ciel ou par exemple, jardin d'Anne de Bretagne.

Des éléments modernes pourront être apportés par la culture de graminées, en mélange ou non avec les plantes ci-dessus et les fleurs:
puce Festuca glauca forme des touffes semi sphériques bleutés (vivace),
puce Pennisetum alopecuroides "Little Bunny" forme des touffes et porte des épis (vivace),
puce Briza maxima porte des épillets très décoratifs (annuelle),
puce Carex oshimensis "Evergold" forme des touffes bicolores, les feuilles persistantes portent une bande centrale jaune,
puce Carex conica "Snowline" est vert foncé, marginé de blanc et persistant.

Culture

Dans chaque carré sontt cultivé des plantes utilisées au Moyen Age ou des légumes, des fleurs et des graminées qui feront de ce jardin une mosaïque colorée et variée.
 Les plantes dans chaque petit carré, peuvent dessiner et, selon leur développement, par exemple, des carrés concentriques ou un X; le centre peut-être une betterave rouge entourée de salades vertes, ou vice versa. Tous les carrés d'un même plessis peuvent être identiques ou s'opposer deux par deux ou tous différents etc... Tous les ans vous ferez un nouveau dessin et sera source de créativité jardinière.
Une autre idée: faire une mosaïque de salades, vertes et brunes, en mélangeant les variétés.
Vous devrez tenir compte des rotations de culture afin de ne pas épuiser la terre.
La lutte contre les adventices est pratiquée par mulching de compost insuffisamment décomposé; il n'est pas fait de culture d'engrais vert.
Ce jardin vous invite au micro-jardinage et convient très bien pour les enfants. D'autre part la présence de mulch réduit le travail du sol à un minimum d'intervention.

Sources

- Michèle BILIMOFF- Promenade dans des jardins disparusphoto - Les plantes du Moyen-Age d'après les Grandes Heures D'Anne de Bretagne - Editions Ouest-France;
- Sonia LESOT- Orsanphoto - Des jardins d'inspiration monastique médiévale - Editions Gaud;

Pied de page
Ce site est optimisé pour un écran de 1280x768.
Afin de pouvoir bénéficier d'un affichage correct, il est conseillé d'utiliser "Safari", "FireFox" ou "Opéra" qui répondent favorablement aux standards du web.
Les essayer c'est les adopter.