Menu

 

Les jardins et l'écriture
les jardins romanesques médiévaux

Le roman courtois

La formule "amour courtois" a été formée au XIXe siècla par Gaston Paris, formule difficile à définir puisqu'elle n'existe pas au Moyen-Age; selon M. Pastoureau, l'expression utlisée par les troubadours était fin'amor intraduisible en français moderne.
Le comte Guillaume IX de Poitiers est considéré comme l'initiateur des œuvres courtoises. Prisonnier durant la croisade en Orient menée par Godefroy de Bouillon, il aurait rapporté en pays d'Oïl, la sensualité des jardins musulmans. Dans les œuvres où le jardin est évoqué, il est toujours un lieu de délices où l'amour est lié à la passion, la sensualité et la concupiscence que les théologiens nommaient cupiditas opposé à l'amour chrétien, désintéressé et à la charité, caritas.
Où la femme est fautive dans la Genèse, elle est dominante dans le jardin courtois: le sentiment amoureux est le moteur de l'intrigue et le chevalier en est l'esclave; ce jardin est celui de la Dame qui est pour l'Eglise, le jardin de Marie, l'hortus conclusus.

Le jardin courtois

photoDu jardin d'Eden, lieu de pureté, le jardin courtois devient le reflet inversé de celui-ci. Contrairement à celui des moines, ce jardin se situe du coté corporel et des plaisirs; il y a coïncidence entre l'éclosion de la poésie courtoise et du culte marial et on peut penser que le jardin d'Eden donna lieu à deux courants où les femmes chassées de celui-ci dans l'humiliation purent revenir dans ces nouveaux "paradis" faits à leur gloire: le jardin courtois et le jardin de Marie. C'est à partir de 1220 que l'église adjoint au nom de Marie celui de Notre-Dame.
Par la clôture qui le ceint, le jardin courtois est un lieu fermé, même si quelquefois il est entouré d'une forêt, le jardin n'étant qu'une clairière au milieu de celle-ci. Il est en dehors du monde!

photoMathieu de Vendôme codifiera les sept charmes du locus aemonus: clairières, fontaine, ruisseau, prairie d'herbe verte, fleurs blanches, arbres et oiseaux axquels s'ajoutent quelquefois les fruits. Ces éléments se répartissent en fonction des quatre éléments et des cinq sens. Ceci écrit en latin ont été transposés à la poésie courtoise en langue vulgaire: la vue et les fleurs, l'odorat et les parfums, l'ouïe et les chants de oiseaux, le goût et les fruits, le toucher et la douceur de la brise et du gazon.

Une seule porte y donne accès et est perçue comme un lieu de passage obligé, d'initiation. Mais ce lieu fermé est coupé de la réalité et enferme les amoureux dans leur monde voué uniquement aux plaisirs.
Dans certains écrits, on peut penser que les murs sont ceux de la jalousie mais aussi un rempart contre les regards et la médisance.
La tour souvent ajoutée à la clôture est un symbole protecteur mais aussi symbole de l'amour contrarié lorsque la jeune fille est enfermée dans celle-ci sous une contrainte physique ou morale.

En général, il est carré et on y retrouve l'image du damier ou de l'échiquier car l'amour courtois est associé à la conquête; les chevaliers de "La chanson de Roland" jouent aux échecs dans le verger où se tient l'empereur Charlemagne. Quelquefois d'autres jeux sont évoqués comme celui du jeu de l'oie ou du labyrinthe. Dans ces cas il s'agit d'un parcours initiatique, de la quête chevaleresque de l'amour.

photoL'eau claire et stagnante rejoint le miroir, celle coulant d'une source, la passion. La fontaine a sûrement pour origine les croyances populaires de la fontaine de jouvence qui donne jeunesse, santé et vie éternelle... dans ce monde, contrairement aux promesses de la religion qui sont dans un autre monde.

photoL'iconographie médiévale fait souvent appel aux tentes, restes des traditions antiques qui apporte la protection et le secret. Dans le roman "Guillaume de Dole", l'auteur décrit une fête où des couples festoient dans une clairière où sont dressées plusieurs tentes.
Dans certains cas, elles représentent aussi la puissance protectrice du roi ou des seigneurs et la force guerrière des armées.
La tente n'est pas le seul lieu où les amoureux peuvent se réfugier, les arbres et les bosquets sont aussi une seconde protection après les murs et les remparts.

Le jardin du Roman de la Rose

Ecrit entre 1225 et 1230 par Guillaume de Lorris, le jardin appelé "verger" concentré de nature, est un carré entouré de murs crénelés; la seconde partie écrite par Jean de Meung entre 1269 et 1278, évoque un jardin rond, une nature abondante et confronte l'image du paradis à celle du jardin courtois.
Dans le dernier chapitre, Genius, le chapelain de la Nature y donne dans un sermon l'image du paradis chrétien.photo
le mariage d'Adam et Eve.
Augustinus

photo photo photo
Les deux jardins du Roman de la Rose

Sur les murs mais à l'extérieur, sont peintes les figures de la haine, de la félonie, de la convoitise, de l'avarice, de l'envie, de la tristesse, de la vieillesse, de l'hypocrisie et de la pauvreté qui n'ont aucun droit dans ce monde de la courtoisie. La porte y est étroite et presque dérobée et semble ainsi un symbole de l'inaccessibilité de la dame.
Ces figures seront pour l'alchimiste "les empeschemens" à la transmutation et Jacques Gohory fera une lecture alchimique de cette oeuvre; d'autre part, il affirmera que Le livre de la fontaine périlleuse avec la chartre d'amours, autrement intitulé Le songe du verger de Johannes Trithemius aura inspiré les deux auteurs du Le roman de la rose.

Le livre des Echecs amoureux moralisés

photoPoème allégorique inspiré du Roman de la Rose et rédigé vers 1400 par Evrard de Conty; il utilise la symbolique des dieux antiques et du jeu d'échecs pour l'initiation d'un jeune prince; il traite ainsi des arts libéraux, de la conduite de sa vie sociale et amoureuse, "des mœurs et du gouvernement de la vie humaine." Chaque case du plateau porte le nom d'une vertu, d'une qualité ou d'un vice.
L’ouvrage s’achève sur une partie d’échecs symbolique, où les pièces du jeu représentent les protagonistes du Verger de Deduit.

Erec et Enide

A la fin du roman de Chrétien de Troyes l'action se situe dans un magnifique jardin dit de la "Joie de cour" sans clôture ni palissade, entouré d'un mur d'air infranchissable et ne possèdant qu'une seule porte ne pouvant être franchie que par l'ami de la dame. Elle est ici symbole de fidélité d'autant plus que quiconque veut manger les fruits mûrs doit le faire dans le jardin car s'il veut les emporter il n'en trouvera la sortie qu'après avoir remis le fruit à sa place.
Dans ses aventures pour retrouver Enide, Erec devra combattre le chevalier Mabonagrain chargé par son amie de garder le jardin pour en interdire l'accès mais qui en est ainsi prisonnier. Erec le vaincra et entrera dans le jardin pour ensuite rejoindre la cour du roi Arthur.

Floire et Blanceflor

gravureCe roman eut un grand succès au Moyen-Age et fut édité en deux versions, l'une aristocratique, l'autre populaire. Il conte l'histoire d'un amour d'enfance contrarié par les parents du jeune homme à qui on fait croire que la jeune fille est décédée alors qu'elle a été vendue à l'étranger. Le jeune homme partira à sa quête qui le conduira dans le jardin du harem d'un émir où il sauvera Blancheflor in extremis en entrant dans la tour de l'émir caché dans un panier de roses rouges.

Le verger des parents de Floire
Le verger de l'émir
Le père de Floire a un verger
Où a planté la mandragore
Et toutes les herbes et les fleurs
Qui sont de diverses couleurs.
Les arbrisseaux y sont fleuris
Les oiseaux y chantent d'amour.
Le verger est grand et beau;
Il n'est pas au monde de plus précieux,
De toutes parts un mur le clôt
Tout peint or et azur;
Et au desss de chaque créneau
Sont posés des oiseaux variés
Coulés et ciselés dans l'airain;
Quand il vente, ils poussent de hauts cris
Chacun à leur manière.
[...]
Qui est dedans et respire les odeurs
Et les épices et les fleurs
Et entend les oiseaux chanter
Avec douceur leur chant d'amour.
[...]
Au milieu jaillit une source
Qui est toujours claire et saine.
Des dalles carrées forment un canal
De bon argent clair comme cristal;
Un arbre au dessus planté
Plus beau ne vit homme qui soit né;
Parce qu'en tout temps il fleurit
On l'appelle l'arbre d'amour;
Une fleur naît quand l'autre tombe,
L'arbre est placé par grand art;
L'arbre, la fleur, tout est vermeil.
De magie, celui qui le planta
Avait grande science car l'artifice,
Je pense, était dans sa disposition.
Au matin, le soleil le frappe
Qui sort de l'orient vermeil,
Et avec lui soufflent deux vents
Qui modèrent la température,Il est fait de cette magie
Qu'en tout temps, il est chargé de fleurs.
Le tombeau de Blancheflor
A la tête de ce tombeau
Un arbrisseau était planté;
Il portait de belles branches
Sans cesse garnies de fleurs;
Elles sont en tous temps chargées
De fleurs vermeilles et blanches.
On l'appelait: ébénier
Même aiu bûcher il ne brûlerait.
Au pied, du côté du soleil,
Il y avait un térébinthe vermeil.
Sous le ciel il y a si belle chose;
Plus bel était que fleur de rose.
Du côté droit était un chrêmier
Et du gauche, un balsamier;
Il y a en ce monde telle odeur
Qui vaille celle de leurs fleurs,
Car de l'un s'égouttait le chrême
Et de l'autre tombait le baume.
[...]
Toute la tombe était niellée
Et d'or d'Arabie, bien illustrée;
Les lettres étaient de fin or
Et leur lecture disait ceci:
"Ci-gît belle Blancheflor
Que Floire aima par amour."

Les jardins de Boccace

photo Dans le Décaméron, Boccace nous décrit un jardin ceint de haut mur, au centre duquel est une fontaine entourée d'un parterre de fleurs.
Ce jardin a été dessiné par l'auteur lui-même.

photoDans leurs contes, les personnages tels que Simona et Pasquino, nous parlent également de jardins. Dans un autre, le héros Mazzerro est jardinier et se fait passer pour aveugle pour être embauché par les sœurs d'un monastère.

Dans la Théséide l'héroïne Emilie tresse une couronne de fleurs. Arcitas et Palemon, prisonniers, la regardent.

Eden de Dante

Dante

Le poète

gravureDante Alighieri, né à Florence en mai 1265 est considéré comme le plus important poète italien. Mais aussi écrivain et homme politique engagé avec les partisans de l'autonomie de Florence contre le pouvoir papal qui veut contrôler la ville, ils sont vaincus et Dante est condamné à l'exil. Ses biens seront confisqués et il ne reviendra plus dans sa ville natale. Il meurt à Ravenne le 14 septembre 1321.
Pour en savoir plus lire

L'œuvre

La Divine Comédie nous conte le parcours initiatique de l'auteur en compagnie de Virgile vers la rédemption

Création et rédemption de l'homme
Le livre des visions.
D'après les Scivias d'Hidegarde von Bingen.
et le paradis.
Pour conter ce parcours Dante s'est inspiré de l'Énéide et de l'Apocalypse de Paul; il utilise la langue vulgaire florentine et non le latin comme il est d'usage à l'époque, car il juge qu'aucune langue n'est supérieure à une autre et que le latin est une langue artificielle. ?
C'est l'un des plus importants témoignages de la civilisation médiévale et est tenue pour l'un des chefs-d'œuvre de la littérature.

Le paradis de Dante

photo
J’en souffrais mal l’aspect, mais assez cependant
pour voir étinceler les éclats qu’il jetait
comme le fer ardent qu’on sort de la fournaise.

On eût dit que le jour multipliait le jour,
comme si tout à coup Celui qui peut tout faire
avait mis sur le ciel deux soleils à la fois.

Contrairement à son Enfer où Dante est extrêmement prolixe, il donne peu de détails sur le Paradis. Nous saurons qu'il se situe au sommet de la montagne du Purgatoire, que la lumière y est resplendissante, que c'est un lieu fermé, couvert de fleurs aux parfums enivrants mais les âmes ne sont pas là pour des jouissances sensorielles mais pour contempler celles parvenues à la sainteté et à la confusion avec Dieu et la transformation des formes pures dans un cadre spiritualisé.
Celui-ci est arrosé par deux fleuves, le Léthé et l'Eunoé.

Suite

Sources

- Michel BARIDON- Les jardinsphoto - Paysagistes - jardiniers - poètes - Robert Laffont
Sur le Web
- Alighieri DANTE- La divine comédie- Le paradis

Pied de page
Ce site est optimisé pour un écran de 1280x768.
Afin de pouvoir bénéficier d'un affichage correct, il est conseillé d'utiliser "Safari", "FireFox" ou "Opéra" qui répondent favorablement aux standards du web.
Les essayer c'est les adopter.