Menu

 

Aucun art n'est issu du désespoir et nul artiste n'a jamais créé à partir du désespoir. Etre un artiste, c'est croire en la vie.

Henry Moore.

La beauté sauvera le monde.

Les Possédés- Fiodor Dostoïevski.

Le jardin des artistes

Quelques peintres et leur jardin

tableautableau
Raphaël Toussaint
tableautableau
Auguste Renoir
tableautableau
Louis de Caulery
tableautableau
Claude Monet
tableautableau
Berthe Morisot
tableautableau
Karl Schmidt-Rottluff
tableautableau
Bruno Winck
tableautableau
Aulikki Nukala
tableautableau
Kustav Klimt
tableautableau
Corinne L.
tableautableautableautableautableau
"Variations dans un jardin" de Miro
tableau tableau tableau tableau tableau tableau
Les jardins de Francis Berthault

Les écrivains

Si beaucoup d'écrivains eurent de très beaux jardins, guère ne furent jardiniers, laissant à d'autres le soin de manier la bêche, plus lourde que la plume, eux-mêmes ne s'occupant que de leur aménagement. Ainsi de Cicéron à nos jours dont le premier eut à son service 500 employés et esclaves, ils nous décrivent leur jardin et nous font part du plaisir qu'ils ont à le contempler, des sensations qu'ils en retirent et quelquefois du dialogue qu'ils ont avec leur jardinier...
Cependant Michel Tournier aménagea lui-même le jardin de l'ancien presbytère qu'il acquit en 1962 et Pierre Moinot qui écrivait, en parlant de son grand-père: Comme lui j'aime la terre et le contact avec elle. J'aime bêcher, cultiver, tailler, greffer, soigner..., ce qu'il le fit dans sa propriété de Salernes.

photo

Aidée par un jardinier et son aide, Georges Sand aimait jardiner comme elle le dit elle-même:

"Je me livre au jardinage avec furie, par tous les temps, cinq heures par jour, avec Nini à côté de moi, piochant et brouettant aussi. Cela m'abrutit beaucoup, et la preuve c'est que, tout en bêchant et ratissant, je me mets à faire des vers. Les premiers que je livrerai à la publicité me sont venus à propos de ce pauvre cher Planet, et je les ai faits tout en bêchant et pleurant."

Echo de l'Indre du 15 janvier 1854 cité dans Jardins d'écrivains.

Parmi les écrivains qui possédèrent un jardin, on peut citer Cicéron, Pline le Jeune qui en possédait un au sud-est d'Ostie au bord de la mer et un autre en Toscane, Pétrarque à Fontaine-de-Vaucluse, Boccace qui hérita de celui de son père situé en Toscane qui lui inspira Le Decameron.
Michel de Montaigne, Montesquieu, Voltaire, Jean-Jacques Rousseau, Chateaubriand, Honoré de Balzac, Victor Hugo, Alexandre Dumas, Frédéric Mistral, Emile Zola, Mallarmé, Anatole France, Pierre Loti, René Bazin, Edmond Rostand, Francis Jammes, Blasco Ibáñez, Marcel Proust, André Gide, Colette, Martin du Gard, François Mauriac, Paul Léautaud, Louis Aragon et Elsa Triolet, Marguerite Duras, Jules Roy, Didier Decoin et Madeleine Chapsal, tous eurent une passion pour leur jardin, qu'ils aménagèrent avec attention et selon leurs goûts.
photo Au 18e siècle, Claude-Henri Watelet, artiste et homme de lettres français écrivit un "Essai sur les jardinsphoto" qui parut en 1774 et qui présente les jardins de sa propriété le "Moulin-Joly" situé sur les bords de Seine à Colombes. Ceux-ci seront aménagés de façon pittoresque à la manière des jardins "anglo-chinois" à une époque où les jardins à la française étaient la norme.

Des écrivains ou poétes donnèrent à leurs ouvrages un titre allusif au jardin tel Rainer Maria Rilke avec "Lettres autour d'un jardin"

Les jardinistes écrivains

Hier

gravure
Olivier de Serres
gravure
Claude Mollet
gravure
Boyceau de la Baraudière
gravure
J.-B. de La Quintinie

Bien que manipulant peu la bêche, nombreux ceux qui écrivirent et étudièrent l'art des jardins. Parmi ces écrivains, on peut citer: Olivier de Serres qui écrivit "Le théâtre d'agriculture et Mesnage des champsgravure", dont la sixième partie est consacrée au jardinage, et qu'il pratiqua dans son domaine du Pradel en Ardèche, Claude Mollet qui écrivit "Théâtre des plans et jardinagegravure" publié en 1652, Jacques Boyceau de La Baraudière, intendant des jardins de Louis XIII dont son ouvrage "Traité du jardinage selon les raisons de la Nature et de l'Artgravure" publié en 1638, Jean-Baptiste de la Quintinie, créateur du "Potager du Roy" et auteur des "Instructions pour les jardins fruitiers et potagersgravure" publié en 1690, Antoine-Joseph Dezallier d'Argenville auteur de la "Théorie et la pratique du jardinagegravure", Jean-Marie Morel plus proche de la nature que ses prédécesseurs écrivit "Théorie des jardins de la naturegravure" paru en 1776, René-Louis de Girardin dont l'ouvrage "De la composition des paysagesgravure
Fontaine du bocage à Ermenonville.
" qu'il mit en pratique dans son domaine à Ermenonville où il accueillit J.J. Rousseau, Paul de Lavenne qui s'intêressa à la restauration des anciennes constructions et écrivit "L'art des jardinsgravure
Plan des jardins de la préfecture du Mans par Lavenne de Choulot.
", Paul Boitard, auteur du"Traité de la composition et de l'ornement des jardinsgravure" paru en 1825, Edouard André qui écrivit "L'art des jardins- Traité général des Parcs et Jardinsgravure", Henri Duchêne dont l'ouvrage "Les jardins de l'avenir, hier, aujourd'hui et demain" fut publié en 1935.
On peut ajouter à ces noms François-de-Paule Latapie qui traduisit un ouvrage de Thomas Whately, "Observations on Modern Gardening" sous le titre "L'art de former des jardins modernes ou l'art des jardins angloisgravure" qui parut en 1771.

gravure
A. J. Dézallier d'Argenville
gravure
R. L. de Girardin
gravure
Paul de Lavenne
gravure
Edouard André

Sans parler des auteurs antiques, Virgile et autres, l'ouvrage qui eut le plus de retentissement- dont les jardins n'occupent qu'une partie de l'œuvre- fut sans nul doute "Praedium rusticum" écrit en latin par Charles Estienne et paru en 1554; c'est la réunion de plusieurs opuscules publiés séparément par cet auteur entre 1535 et 1548. Il fut traduit et augmenté par son gendre Jean Liébault et parut en 1586 sous le titre Agriculture et Maison rustique.
Ce livre fut le premier du genre et connut un énorme succès; il deviendra "La maison rustique" dont les éditions se succéderont ensuite, écrites souvent par des collectifs de savants dont chacun rédigera la partie dont il était le spécialiste.
L'agronome Louis Liger s'en servira comme modèle et publira "La nouvelle maison rustique" qui connaitra de nombreuses éditions.

Aujourd'hui

A l'époque contemporaine, Gilles Clément, malgré ses diplômes d'ingénieur agronome et paysagiste, se déclare volontiers jardinier, titre qu'il semble préférer à tout autre. D'autres auteurs se passionnent pour l'art et l'histoire des jardins; citons Michel Barridon, Hervé Brunon, Jean-Pierre Le Dantec, Frank Lestringant, Marco Martella, Monique Mosser, Philippe Nys, etc... et combien d'autres qui nous enchantent par leurs écrits et leurs recherches, par livres et revues interposés. Beaucoup d'autres se sont spécialisés dans une époque particulière, Moyen-Age, Renaissance, grand siècle et jardins romantiques et nous font partager leur passion.

Je ne peux citer toutes celles et ceux qui écrivent sur les jardins potagers, leur conception, leur culture et leur entretien, les plantes, les arbres, leurs usages, leur mythologie et leur nécessité, la nature et sa protection, son rôle et son importance dans notre société qui semble nous couper de plus en plus d'où fut notre origine et de l'équilibre qu'elle assure au sein de celle-ci.

Les poètes

chromoEt bien sûr, jardin et jardinier inspirèrent de nombreux poétes et fabulistes:
- Antoine Vincent Arnault, L'arbre et le jardinier,
- Esope, D'un Jardinier et d'un Ours, qui servit La Fontaine,
- Jean-Pierre Claris de Florian fit appel aux jardiniers dans:
les deux jardiniers et
Le vieil arbre et le jardinier;
- Ce ne fut pas les jardins de son hôtel particulier qui inspirèrent Jean de La Fontaine à écrire
Le jardinier et son seigneur,
L'Ecolier, le Pédant, et le Maître d'un jardin et
L'ours et l'amateur de jardins;
chromo - Antoine Houdar de La Motte écrivit La Ronce et le Jardinier,
- Victor Hugo, Dans le jardin,
- Federico Garcia Lorca, Ma mère me mène au jardin,
- Anna de Noailles, Le jardin et la maison,
- Henri de Régnier, Le jardin mouillé, et
- Antoine Vitallis, Le Jardinier et le Groseillier.

Sources

- José CABANIS & Georges HERSCHER- Jardins d'écrivainsphoto
- Michel TOURNIER & Georges HERSCHER- Jardins de curéphoto
Sur le Web
- Paul de LAVENNE de CHOULOT
Ouvrages numérisés
- L'art des jardins- Traité général des Parcs et Jardins d'Edouard ANDRE
- Traité de la composition et de l'ornement des jardins de Jacques BOITARD
- Traité du jardinage selon les raisons de la Nature et de l'Art de Jacques BOYCEAU de La BARAUDIERE
- Théorie et la pratique du jardinage d'Antoine-Joseph DEZALLIER d'ARGENVILLE
- L'agriculture et la Maison rustique de Robert ESTIENNE
- Théâre des plans et jardinage de René-Louis de GIRARDIN
- Théâre des plans et jardinage de Claude MOLLET
- Théorie des jardins de Jean-Marie MOREL
- Instructions pour les jardins fruitiers et potagers de Claude de La QUINTINIE
- Théâtre d'agriculture et Mesnage des champs d'Olivier de SERRES-
- L'art de former des jardins modernes ou l'art des jardins anglois traduit par François-de-Paule Latapie de Thomas WHATELY
Tableaux de
- Francis BERTHAULT
- Corinne L.
- Aulikki NUKALA
- Karl SCHMIDT-ROTTLUFF
- Raphaël TOUSSAINT
- Bruno WINCK
- CREIGHTON UNIVERSITY - chromos

Pied de page
Ce site est optimisé pour un écran de 1280x768.
Afin de pouvoir bénéficier d'un affichage correct, il est conseillé d'utiliser "Safari", "FireFox" ou "Opéra" qui répondent favorablement aux standards du web.
Les essayer c'est les adopter.